Ella Fitzgerald "Sings the Johnny Mercer Song Book"

   Ella Fitzgerald a, durant quelques années, enregistré une série d’hommages à des grands compositeurs de jazz (Berlin, Kern, Gershwin, Porter, etc.). Elle en a aussi dédié un et un seul à un auteur : le parolier Johnny Mercer.

ella-fitzgerald-sings-the-johnny-mercer-songbook Cette réédition digipack (bande restaurée, transfert digital haute résolution, notes de pochettes et visuels originaux repris) d’un enregistrement d’octobre 1964 nous emmène, en treize titres, dans l’univers sonore des chansons sur lesquelles Mercer a posé ses mots.

   Le climat musical très soyeux est celui de l’orchestre de Nelson Riddle, qui accompagne Ella. Et bien sûr, ce qu’il y a à retenir entre tout de ce disque, il y a la voix de la grande Ella Fitzgerald : elle chante avec légèreté, comme on saupoudre un gâteau de sucre. Elle magnifie le tout. Ecouter Ella, c’est la banane assurée, elle devrait être remboursée par la Sécurité Sociale. Il y a chez elle la félure et la grâce : tout y est, rien à ajouter ou à retrancher dans sa prestation.

On retient trop souvent d’Ella Fitzgerald la chanteuse à performance, la voix puissante. Une légende (reprise par la publicité) prétend même qu’elle peut casser du verre. Ici, de « Too marvelous for words » à « Laura » (du film du même nom) en passant par « Trav’lin’ light », c’est une Ella tout en douceur, en demie-teinte qui se dévoile, comme une caresse. Une merveille.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Ella Fitzgerald « Sings the Johnny Mercer Song Book », 1 CD (Verve/Universal), 1997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *