Akosh S. Unit "Vetek"

     Akosh Szelevényi, est un clarinettiste et saxophoniste que nous avons déjà tous entendu au moins une fois, sans le savoir pour la plupart.

akosh     Dans la chanson « Le vent nous portera » sur l’album « Des visages, des figures » de Noir Désir, il jouait de la clarinette. Ici, Akosh pratique un jazz qui se nourrit d’influences slaves et orientales, et picore en général dans les meilleurs greniers du monde entier.

     « Vetek », oeuvre du groupe d’Akosh, Akosh S. Unit, termine la trilogie entamée avec « Kebelen » et « Lenne. » Alosh S. Unit : Joe Doherty, Bernard Malandain, Philippe Foch (rejoints par le joueur de ney, une flute traditionnelle turque, Mokhtar Choumane et le sax Nicolas Guillemet), produit une fusion incandescente, qu’Akosh ubile à strier d’éclairs multiples.

     Le sax d’Akosh ronfle et gronde, c’est une furie tourbillonnante. Une furie à laquelle tous les musiciens participent à leur niveau. Le batteur Philippe Foch, par exemple, qui fait un solo renversant à la fin de « Patak. »

     Tous les morceaux s’enchaînent, et l’on a l’impression de traverser des pays comme une caravane, sur une route de la soie ou des épices. Akosh, lui, a trouvé la route de la beauté.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Akosh S. Unit « Vetek », 1 CD (Universal Jazz),  2003

photo : Alain Fillit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *