Bed "The newton plum"

   Ce disque est ce que l’on pourrait appeler un OMNI : objet musical non identifié. Bed est l’oeuvre de Benoit Burello, qui trousse des compostions fragiles, servies par des instruments acoustiques tout en demi-teintes. Bed ne jouera jamais dans les stades, il préfère un art discret et revendique sa fragilité : à aucun moment sur l’album on ne ressent une vélléité de frime, de tour de passe-passe ou de démonstration de force.

bed n plum cd   Une fragilité qui force le respect en ces temps de compétition, où certains « artistes » ( ?) s’amusent à jouer à celui qui avec le moins d’effort possible vendra le plus de disques plutôt qu’à remettre cent fois leur ouvrage sur le métier.

   Bed a travaillé, mais le résultat, ce « Newton plum » sent moins la fatigue que bon nombre d’albums vendus dans les grandes surfaces. Sans rouler des mécaniques, mais avec sa seule musique pour étendard, Bed s’impose comme le seul remède valable actuellement contre les cris et la fureur. Bed assure aussi sur scène : Benoit Burello a su captiver son auditoire lorsqu’il a présenté ses morceaux ouatés en première partie des espagnols Migala au Café de la danse à Paris, au printemps 2001.

   On renoue avec des ambiance proches du premier album de Mark Hollis, ex leader de Talk Talk, sorti en 1998. Voici un album à déconseiller bien sûr aux amateurs de stadium rock, mais en revanche chaudement prescrit à tous ceux qui ont une âme sensible et les oreilles grandes ouvertes qui vont avec.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Bed « The Newton Plum », 1 CD (Ici d’Ailleurs/Wagram), 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *