Camille "Le fil"

   Dans son premier album, « Le sac des filles », Camille Dalmais avait balancé pêle-mêle tout un tas d’ambiances éparses. Après avoir joué les choristes de luxe chez Murat (« Lilith ») ou Marc Collin (le projet Nouvelle Vague, qu’on continue à trouver bidon malgré la présence de Camille), elle s’est débarassée de cet accessoire.

camille fil por   Camille a bazardé son sac pour n’en garder qu’un fil : la note si, qui parcourt tout l’album comme un acouphène. Comme une grande, à la manière de Björk sur l’album « Medulla » (elle-même inspirée des travaux de Maja Ratkje, comme l’album « Voice » sorti en 2003 chez Rune Grammofon), la Parisienne ex-hypokhâgneuse et ex-étudiante à Sciences Po, ça pose un peu le personnage intello, s’attaque à des chansons faites à base de voix, d’onomatopées, et des souffle.

   Le souffle, elle nous le coupe à coup d’humour (normal de la part d’une fille capable d’aller faire un petit plongeon dans la mer lors d’un concert malouin sur la dernière Route du Rock), qui consiste notamment à parsemer ses chansons de bruits de bouche loufoques pour créer une rythmique parfaitement dans le tempo mais bien farfelue dans le style. Et elle nous charme grâce à son étonnante propension à s’affranchir de pas mal de genres pourcamille fil jmgtrouver son style, tout en allant flirter avec la soul (« Ta douleur ») ou la chanson sans y tomber vraiment. Ce qu’elle avait déjà prouvé sur son précédent album, où la soul était déjà présente sur « Je ne suis pas ta chose ».

   Chez Camille, la voix n’est pas sur un fil, en revanche : jamais on ne craint qu’elle ne rompe. C’est au contraire la voix d’une femme décidée, et sûre de ses atouts. Pas du genre à se laisser enfermer, la chanteuse mutine s’amuse à demander « pourquoi tu m’appelles Janine alors que j’m’appelle Thérèse ? » Pas de risque de se tromper de prénom. On dit donc : chapeau Camille.

*****

texte et photo : Jean-Marc Grosdemouge

Camille « Le fil », 1 CD (Virgin), 2005

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *