Dr John "The Musical Mojo Of Dr. John: Celebrating Mac And His Music"

   On dit qu’on peut vivre dans n’importe quelle ville des Etats-Unis, mais que la Nouvelle Orleans est la seule ville qui vit en vous. NOLA, la Ville Croissant (également appelée Big Easy pour des raisons qui vous paraîtront évidentes à a fin de cette lecture) a une prétresse vaudou, Miriam Chamani, et un sorcier : Dr John.

dj john   Quand l’une reçoit chez elle, sur Rampart Street, dans son Voodoo Spiritual Temple, l’autre écume les scènes du monde entier, pour distiller son funk bienfaisant. J’ai rencontré la premère en 2013, on a dscté et elle a confectionné pour moi un mojo bag, et j’ai vu le second sr scène l’année svante, quelques années après avoir découvert et écouté jusqu’à l’user son extraordinaire « Gris Gris ». Quel plaisir le retrouver ici sur scène, avec tous ses potes du coin (le frères Neville,  John Boutte, les Indiens du Carnaval, ou Allen Toussaint) mais aussi d’un peu plus loin (Bruce Springsteen, John Fogerty de Creedence). Dommage que Willy Deville soit passé de vie à trépas : lui aussi a porté loin la bonne parole du r’n’b new orleanais (écoutez ou réécoutez « Victory mixture »). Ah Creedence ! ça fait immédiatement penser à ce super flemmard de Big Lebovski. imaginez une ville qui personnifie le Duc des frères Cohen : c’est cette vieille cité fondée par le Français Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, début XVIIIe (on fêtera le tricentenaire en 2018).

   Conseil d’utilisation pour finir : faites mijoter un gumbo  pendant des heures, appelez vos amis, servez vous un sazeyrac ou une Abita dans un gobelet (à Nola on peut quitter un bar et finir sa boisson dans la rue comme ça) et priez les dieux vaudou pour que personne ne klaxonne dans la rue (je n’en ai jamais entendu un dans le Vieux Carré). Et surtout laissez les bons temps rouler. Le plus dur, ça va être de récréer le climat. Subtropical humide, c’est une chose de de lire dans un livre de géo, c’en est une atre de e vivre un après midi d’été. Cette chanteur humide, c’est indescriptible. Comme un bon double album live.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

« The Musical Mojo Of Dr. John: Celebrating Mac And His Music », 2CD (Concord Records) 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *