Dusty Springfield "Live at the Royal Albert Hall"

dusty   Dusty Springfield « Live at the Royal Albert Hall » (Eagle Vision)
Je sais, son nom vous dit quelque chose, mais nous ne voyez pas bien de qui on parle. Mais si je vous dit : Vincent Vega arrive complètement défoncé dans la maison de Marcellus Wallace, sur la porte, Mia a punaisé un mot « entrez et servez-vous à boire », depuis la salle de contrôle video, Mia, justement, épie Vincent. Vous n’entendez pas une chanson qui vient gratter derrière votre tête et qui trotte maintenant dans vos oreilles ? Mais oui, c’est « Son of a preacher man » de Dusty Springfield. La voici, Dusty, dans un concert londonien de 1979. La tenue « date » bien le document. Le brushing à la Farah Fawcett aussi : on se croirait dans un épisode de « Drôles de dames ». Le Charlie de Dusty, c’est Burt Bacharach, dont elle elle inteprète deux titres ce soir-là (« The look of love » et « Wishin’ and hopin’ »). Qu’importe sa tenue de scène, cette chanteuse blanche a une voix « soul » qui est indémodable. Et puis la princesse Margaret, qui assistait au concert (elle fait son entrée dans une des loges du théâtre au son de « God Save the Queen ») a une tenue plus ringuarde encore.

**

Jean-Marc Grosdemouge

Dusty Springfield « Live at the Royal Albert Hall », 1 DVD (Eagle Vision), 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *