Esbjörn Svensson Trio "Seven days of falling"

4152CUuISAL     Sur ce nouvel album du trio suédois, une chose est sûre : il possède toujours cette incroyable capacité à instaurer un climat en quelques notes, à resserrer l’espace en un cocon de satin, transpercé parfois par les stridentes d’une contrebasse. C’est notamment le cas sur le morceau-titre de cet album, qui perpétue les charmes de « Strange place for snow », le précédent opus de Svensson.

     Le swing est tendre, le piano croquant. Derrière, la batterie fait son petit truc de manière à la fois métronomique et polissonne. On dirait que cette rythmique va partir, peut-être parce le batteur semble jouer juste le pied sur la grosse caisse et avec une seule baguette. Sur ce morceau, on pourrait presque l’imaginer une main posée sur la cuisse ou à se gratter l’oreille. Cela ne dure pas : d’autres morceaux, plus enlevés (« Mingle in the mincing machine », « Did they ever tell Cousteau ? », « Why she couldn’t come » et ses montées paroxystiques) le réclament. On ne reconnait plus alors tout à fait le style E.S.T. tel qu’on se le représentait : calme, aérien, comme sur « Ballad for the unborn », « Evening in Atlantis », « Elevation of love » ou « Believe, belift, below », qui ressemble à s’y méprendre à un morceau de Spain. Rapprochement d’autant plus évident que Josh Haden (fils de Charlie et leader de feu Spain) interprète « Love is real », le titre fantôme de cet album. Le final « officiel » de l’album (« O.D.R.I.P. ») semble vouloir rapprocher E.S.T. des sonorités « prog rock » qui font envisager autrement la musique du trio. Oui, les longues ballades du précédent album (qu’on retrouve en partie ici) sont séduisantes, mais quand le groupe muscle son jeu, il ne le pervertit pas. Il le fait juste entrer dans une autre dimension. « Seven days of falling » ressemble à un album de transition. Chose rare pour un album de ce genre, il est réussi. Il évite le surplace au groupe. Groupe que l’on suit, une fois de plus, où qu’il aille.

****

Jean-Marc Grosdemouge

Esbjörn Svensson Trio « Seven days of falling », 1 CD (Act Music/Night & Day), 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *