Foetus "Vein. Love Reinvented"

foetus   L’homme qui se cache derrière ce pseudo qui a bien failli faire de nous un spécialiste en obstétrique en cherchant des infos sur le Net, s’appelle Jim G. Thirlwell. Il donne, pour faire vite, dans le rock industriel et a demandé à une clique de bidouilleurs de retoucher ses morceaux : Fennesz, Matmos, Tujiko Noriko, ou Mike Patton. S’ils restent golbalement sombres, ils sont parfois éclairés par un rai de lumière (quelque cordes, une rythmique breakbeat). On n’est pas loin non plus du grand Barnum (« Not Adam ») avec un son électronique énorme, ce qui fait que « Vein » peut intéresser autant les fans de Depeche Mode, Wire et Bauhaus que la génération rave. Derrière cette pochette au look soviétique se cache donc un disque beau et bizarre à la fois.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Foetus « Vein. Love Reinvented », 1 CD (Birdman/Differ-ant), 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *