"Hair, Let the sun shine in"

   S’intéresser à la comédie musicale « Hair », quarante ans après sa création « off Broadway » par Gerome Ragni, James Rado et Galt MacDermot, ce n’est pas seulement plonger dans une oeuvre artistique, mais bien interroger un phénomène de société.

let the ina   En 1967, les Etats-Unis sont englués dans la guerre du Viet-Nam, la question des droits civiques se fait de plus en plus pressante, et une certaine jeunesse en mal de repères fuit la société facile de consommation pour un mode de vie décalé et les paradis artificiels. Et en 2007, ils sont englués dans la seconde guerre d’Irak. Ce documentaire Pola Rapaport et Wolfgang Held ne l’ignore pas, et l’on assiste aux répétitions de la pièce, qui devrait donc reprendre du service sous peu. Car l’ère du Verseau, annonciateur de la paix entre les hommes, n’est pas encore arrivé. On recommande ensuite de s’attarder sur les copieux bonus, qui explorent tous les thèmes de l’époque : fumette, psychédélisme, tropisme indien, mouvements politiques et sociaux (libération des femmes, Martin Luther King filmé par « Cinq colonnes à la une ») et artistiques. On croise ainsi : The Who, Frank Zappa, ou le Living Theatre dans des images rarement vues.

***

Jean-Marc Grosdemouge

« Hair, Let the sun shine in », 1 DVD (Ina), 2007

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *