Jean-William Thoury décortique Gainsbourg

   Recensant toutes les chansons et musiques écrites par Serge Gainsbourg au long de sa carrière, ce livre très documenté est aussi une mine d’anecdotes sur l’Homme à Tête de Chou, sorti en 2008, année où il aurait fpêté ses 80 ans.

Dictionnaire-Gainsbourg   Ancien producteur du groupe Bijou, le rock critic Jean-William Thoury est un collectionneur de disques, et cela se sent dans ses livres. On sent à le lire qu’il y a en lui un côté archiviste compulsif qui ne sommeille pas du tout puisque, outre deux petits livres qui, malgré leur intéressant contenu, ressemblent à ces ouvrages-gadget qui se vendent près des caisses des librairies comme les Tic tac près des caisses de supermarchés (« 100 chansons pour arrêter de fumer » et « 100 chansons pour faire l’amour »), il publie un livre entier consacré à l’auteur de « Betty Jane Rose » pour le groupe Bijou. Thoury a non seulement recensé les chansons écrites et composés par Gainbourg pour lui et pour les autres (Birkin, Bambou, Bardot, Gall, Adjani, etc. etc.) mais aussi ses créations pour la pub, et les chansons qui font référence à lui, comme « A Qui Pense Gainsbourg », datant de 1988 et signée Yves Simon. Il existe un index des chansons en fin d’ouvrage mais il est dommage qu’il n’en existe pas un des noms propres : ainsi le lecteur qui veut, par exemple, avoir accès aux articles citant Charlotte, devra compulser ce livre page après page à la recherche du prénom de la fille chérie du chanteur. S’il s’agit d’un patient effort de recension, avec références discographiques ad hoc pour ceux qu’ils veulent partir à la quête de la perle rare, c’est aussi un formidable réservoir d’anecdotes. Comme ce jour où Gainsbourg s’est lié d’amitié avec un docteur de SOS Médecins passionné de musique, Olivier Caste, allant jusqu’à écrire deux chansons pour le groupe de ce dernier, appelé Les Toubibs. La médecine n’aura malheureusement pas réussi à garder Gainsbourg en vie jusqu’à ses 80 ans : il les aurait eus en avril prochain.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Jean-William Thoury « Dictionnaire Gainsbourg », ed. Scali, 2008, 492 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *