Justice "†"

Justice_-_Cross_(2007)   On a rarement vu une attente pareille pour un album électronique depuis… le premier Daft Punk. C’est justement Pedro Winter, manager du duo sus-cité, qui a repéré Xavier de Rosnay et Gaspard Augé, et les a signés sur son label, Ed Bangers. Après avoir signé quelques maxis et une poignée de remixes qui ont secoué les dancefloors de la planète, et créé une attente bien naturelle, les enfants de Giorgio Moroder publient leur album au look très « Electric Warrior » de T-Rex et au nom cabalistique. Que signifie cette croix ? Une religiosité prononcée ? La mort de quelqu’un ou de quelque chose ? Dieu seul le sait glisse avec humour l’un des compères. Peut être que « † » sonne la mort de la grisaille. Car désormais, et à l’heure où l’on cherche à enterrer les valeurs de mai 68, le duo frenchy, dignes héritiers de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, mitonent de petites bombes prêtes à faire éclater un peu partout un peu d’hédonisme musical, qu’on pourrait résumer par ce slogan : « Justice partout, ennui nulle part ».

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Justice « † », 1 CD (Ed Bangers/Because), 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *