Levinas, tout simplement

   Son nom est à la fois synonyme de philosophie contemporaine, et de complexité : Levinas c’est l’épiphanie du visage, souvent donné à commenter aux élèves de terminale lors du bac, mais aussi un patronyme un peu intimidant quand il s’agit d’ouvrir un livre. Et pourquoi ne pas commencer par « Ethique et infini »?

emmanuel levinas ethique   Ce livre est la transcription d’un entretien entre Philippe Nemo, producteur à France Culture, et le philosophe. La discussion commence par des points de biographie de Levinas, les premiers livres qu’il a lus (il cite notamment « Essai sur les données immédiates de la conscience » de Bergson, « Critique de la raison pure » de Kant, et « Etre et temps » de Heidegger), puis sa découvertes de la philosophie, et le début de ses études. Puis peu à peu, en écoutant Nemo interroger le philosophe sur les livres qu’il a produits, on en vient à rentrer dans sa pensée.

   Même si les concepts volent haut, on arrive à suivre le cheminement… C’est un livre idéal pour débuter sa connaissance de Levinas, et qui pourra donner à tel ou tel l’envie de se pencher par la suite dans un autre de ses livres. Outre le thème bien connu de la rencontre avec autrui dans son irréductibilité, on y découvre aussi que la religion n’est pas exclue de la philosophie lévinassienne (il considérait la Bible comme « le livre des livres ») et que la modalité d’accès à l’infini n’est pas la connaissance, mais le désir. Un livre court, dense, et gorgé de sagesse.

****

Jean-Marc Grosdemouge

Emmanuel Levinas « Ethique et infini », Livre de Poche, 1984, 120 pages,

ci dessous : deux des entretiens proposés à la réécoute par France Culture :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *