Mary & The Boy "Mary & The Boy"

mary boy   De la naissance à la mort, cet album symbolise une vie en neuf titres. Des cris du nouveau-né (« Birth ») à, on découvre une musique désaxée, habitée par des cris. Vous pouvez nous appelez comme vous voulez, prévient le groupe, qui tente quelques étiquettes : piano punk, cabaret industriel ou pop brutale. Brutale, oui, la musique de ce duo grec (Mary au chant, The Boy aux instruments, épaulés par le danseur Exotic) est brutale. Mais Mary & the Boy assume son côté « terroriste sonore », a conscience de choquer et distord les guitares comme les conventions sociales. La traduction des paroles en anglais de « Cock » sont : « je suis une bite, est-ce que tu veux me sucer ? » et le titre contient aussi les mots « drugs » et « necrophilia ». Plus loin, c’est Jésus qui en prend pour son grade. Mary & the Boy malmène la bienséance (beaucoup), les mélodies (un peu), mais pas les oreilles de l’auditeur, à condition qu’entre ces deux oreilles il y ait un cerveau avec des idées très ouvertes. A cette musique noir charbon, les parents prendrons soin de coller le carré blanc. Pour amateurs de senstations fortes.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Mary & The Boy « Mary & The Boy »
(Low Impedance Recordings), 2007

Infos : http://www.lowimpedance.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *