Michel Jonasz « Les fourmis rouges »

Michel Jonasz

Une version live et revisitée de son tube ».

Un concert de Michel Jonasz sans « Les fourmis rouges », ce n’est pas un concert de Michel Jonasz : les fans l’attendent, elle est toujours très applaudie, ça fait partie des must. Ce soir de mars 2009, c’est avec un mélodica, instrument à vent un peu basique, qui rappellera à certains leurs colonies de vacances d’antan. Et Michel souffle joliment dedans, avec beaucoup de sensibilité. Et la suite est loin d’être youkaïda-youkaïda. Pour résumer, on a envie de dire qu’avec ces fourmis rouge, on le doux plaisir d’être tristes. Leur morsures piquent mais ça fait du bien : « tu t’rappelles on s’était couchés sur un millier de fourmis rouges »…

Jean-Marc Grosdemouge

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *