Nick Drake "Way to blue"

nick-drake-way-too-blue   Cette « introduction » est une manière de rentrer directement dans l’univers romantique et rafiné de Nick Drake. Poète maudit, il signa trois albums à la mélancolie infinie (« Five Leaves Left », « Bryter Layter » et « Pink Moon »), avant de quitter ce bas monde, à vingt-six ans à peine. Si la reprise de « River man » par le pianiste jazz Brad Mehldau et son trio vous a donné envie d’écouter l’original, vous comprendrez pourquoi l’américain romantique a repris ce titre. Et si le fait de voir revenir souvent le nom de ce chanteur anglais vous a donné l’eau à la bouche, cette compilation qui aligne les joyaux symphoniques (« Way to blue », « River man »), le blues (« Time Has Told Me ») et les ballades folk, comblera toutes vos attentes.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Nick Drake « Way to blue », 1 CD  (Island/Universal), 1994

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *