Philippe Manoeuvre "James Brown"

$_35   Ceci n’est pas un livre mais un mastodonte editorial : surdimensionné (40×60 cm) et épais, c’est le genre d’ouvrages que le coursier ne vous apporte pas en main propre mais préfère poser dans l’ascenceur façon monte-charges et l’on imagine déjà que les acheteurs aux caisses des librairies vont devoir faire preuve de patience avec la chose dans les bras.

   Mais il fallait bien cela pour rendre hommage à la figure imposante du Parrain de la Soul, puisque le livre de Philippe Manoeuvre est en fait un mausolée érigée à la mémoire de celui qui est disparu. Né dans une famille très pauvre en Géorgie, il a passé une partie de son enfance dans un bordel tenu par sa tante, et est devenu quelques années plus tard un showman réputé. Et quand on ouvre ce livre, et qu’on se prend en plein dans les mirettes la puissance de Soul Brother number one, on a l’impression d’être en sa présence et l’on en frissonne presque. James Brown a connu les hauts et les bas (la prison) qui forgent une légence, et a accumulé les superlatifs. Il était notamment « l’homme le plus bosseur de tout le show biz ». Cela valait bien le livre le plus gros possible, avec une iconographie d’une qualité remarquable. « Ajoutez-y des pieds et vous aurez une table basse » plaisante même Manoeuvre.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Philippe Manoeuvre « James Brown » (Editions du Chêne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *