Rebekka Bakken "Is that you ?"

 Cette chanteuse norvégienne est un beau brin de femme, mais cette fois nous n’avons même pas le moindre instant de recul du genre « elle est si jolie qu’elle est peut être insignifiante musicalement ? » car nous avions déjà apprécié sa jolie voix sur son précédent opus « The art of how to fall », et on la retrouve donc avec plaisir.

BAKKEN CD     Il y a quelque chose qui intrigue l’oreille : ces chansons ont un petit goût de fin des années 80, et je les identifie comme ressemblant à des artistes que j’ai pu diffuser lors de ma première saison radiophonique (1988-89). Non, ce ne sont pas les arrangements si léchés (Eivind Aarset est à la guitare, au fait) qui évoquent la pop climatique un peu « jazz pour yuppies » d’Enya. Bon sang mais c’est bien sûr : dans les aigüs, la voix de Rebekka me fait penser à la voix féminine de Womack and Womack. Et dire que cette chanteuse soul nordique écrit la plupart du temps des chansons pour elle-même. « Pour son plaisir personnel » comme on disait dans les dédicaces quand je faisais de la radio. On n’a pas découvert une voix et une écriture qui bouleverseront les standards du jazz, mais l’univers de Rebekka est en tout cas bien supérieur aux gamineries sucrées de Norah.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Rebekka Bakken « Is that you ? », 1 CD (Universal Jazz), 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *