Rétro vers le futur (vol. 1, 2 et 3)

   Il fut un temps, pas si éloigné que ça, disons il y a quarante ans, un temps où le mot futur était porteur de mille promesses. On ne parlait pas encore de réchauffement climatique et le seul qui alertait l’opinion publique à propos d’écologie, René Dumont, était considéré par certains comme un hurluberlu, un prophète de l’apocalypse.

   On croyait qu’en l’an 2000 on volerait en fusée dans les rues de villes, qu’on goberait des pilules pour manger… en réalité, on a plutôt eu droit au comeback de la bonne vieille trottinette, aux coupe-faims… à la peur du bug de l’an 2000 de sinistre mémoire. Ne manquait plus que les prédictions catastrophes de Paco Rabanne et l’affaire était pliée.

   Je vous parle d’un temps avant le minitel, le temps des téléphones PTT et de la télé encore souvent en noir et blanc, quand les frères Igor et Grichka Bogadnov présentaient « Temps X » en combinaison spatiale, et que les compositeurs (dont Jean-Jacques Perrey), mettaient du synthétiseur Moog un peu partout.

   Ecoutez cette playlist « Rétrofutur », replongez dans cette ambiance, et si vous entendez Space Art « Love machine », vous constaterez que le duo versaillais Air n’a rien inventé du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *