Tomasz Stanko Quartet "Lontano"

lontano   C’est de Pologne que nous vient ce quartet, auteur avec Lontano d’un numéro de jazz équilibriste de toute beauté. Si l’on apprécie parfois les trompettistes pour le velouté de leur son, on aime Tomasz Stanko pour ce grain un peu particulier dont il use parfois : le son de sa trompette est un peu voilé. Evoluant dans l’environnement minéral que crée pour lui sa garde rapprochée (Marcin Wasilewski au piano, Slawomir Kurkiewicz à la contrebasse, Michal Miskiewicz à la batterie), il se livre ici à un parfait exercice de symbiose musicale avec ses sidemen. Ce disque est un bijou, soyez-en sûrs. On aurait pu vous le dire dans un article plus long, mais cela vous aurait fait perdre du temps. Or quand un tel chef-d’oeuvre se présente, il n’y a pas une minute à perdre. Et puis les grandes réussites ont toujours tendance à laisser le chroniqueur muet, et j’avoue qu’en ce cas précis, les mots me manquent.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Tomasz Stanko Quartet « Lontano », 1 CD (ECM/Universal), 2006

Infos : www.ecmrecords.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *