Traffic Quintet "Nouvelles vagues, de Godard à Audiard"

traffic  Dès le premier morceau (le fantastique thème de Ferdinand d’Antoine Duhamel, écrit pour la bande originale de Pierrot le Fou » de Godard), on comprend que si Alexandre Desplat, qui assure la direction artistique de cet album, s’attaque aux plus grands thèmes du cinéma, composés par la crème des musiciens (George Delerue, Maurice Jarre, Gato Barbieri, Ennio Morricone), c’est pour les réinventer.

   En effet, c’est lui qui signe tous les arrangements de ces airs ici interprétés par le Traffic Quintet (Dominique Lemonnier, Anne Villette, Estelle Villotte, Raphaël Perraud, Philippe Noharet) ; qui sublime chaque thème. Cela fait penser aux titres de Kraftwerk que reprenait en 1992 le Balanescu Quartet sur l’album « Possessed ». Et n’allez pas croire que remplacer des orchestres de dizaines de musiciens par cinq instrumentistes fait perdre de leur force à ces musiques, bien au contraire. Dernière précision pour les gens peu cinéphiles : quand il parle d’Audiard dans ce disque, Desplat parle de Jacques et non de Michel. Jacques (le fils de Michel) qui a réalisé « Regarde les hommes tomber », « Un héros très discret » et « Sur mes lèvres », des films mis en musique par Desplat lui-même. Mais alors, notre homme se place au même niveau que les cadors précédemment cités ? Pour leur rendre hommage d’abord (et ainsi affirmer qu’il s’inscrit dans leur filiation), et puis ce compositeur qui a été souvent récompensé peut se le permettre.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Traffic Quintet « Nouvelles vagues, de Godard à Audiard », 1 CD (Naïve Classique), 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *