Yvinek "Recycling the future"

s-l300   Autant le dire tout net : voici un disque bouleversant, au confluent de l’organique et de l’électronique, avec la finesse du jazz, le craquant des machines. Les machines, c’est inerte, c’est vrai. Mais ce disque contient aussi la douceur, le toucher, le swing des grandes productions bien vivaces.

     Ce disque est habité : il vibre, se teinte de mille couleurs irisées. Minéral, aquatique, « Recycling the future » est l’oeuvre d’un homme de l’ombre, Daniel Yvinec. Yvinec a quarante ans passés, c’est un grand collectionneur de disques (il encombrent son appartement parisien), et un contrebassiste qui longtemps sideman, rôle qu’il endosse d’ailleurs encore épisodiquement. Ici, tâtant de nombreux instruments, il se lance pour la première fois dans sa propre musique. C’est une introspection minutieuse et lente, et dieu que le chemin parcouru en sa compagnie est beau.

     Dans votre discothèque, cet album ira de suite rejoindre les grands classiques. Ceux vers qui l’ont revient pour se refaire l’oreille, quand elle a été maltraitée par des tonnes de choses convenues.

*****

Jean-Marc Grosdemouge

Yvinek « Recycling the future », 1 CD (RCA/BMG), 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *