“Barlotti”

“Barlotti”

Mais vraiment, ça n’en finit plus cette histoire de compil de lieux… c’est peut-être comme tout un tas de choses dont on a cru que ça passerait mais qu’en fait on se rend compte que ça n’en finit pas.

Les irréductibles compils de lieux ont leur camp retranché, le label George V, qui avec patiente compilnt chaque moi le meilleur de la house filtrée et des bizarries électro-tropicales made in Germany, made in Italy ou made in Courbevoie. Mais allez savoir si Ricardo Esperbacher ne sort pas de Beauvais ou Cuba Dance Affaire de Marseille. Le journaliste consciencieux que je suis va peu au restaurant, mais rien que grâce aux compils de lieux que je reçois, je connais des tas de lieux… Le Barlotti, ça doit être ambiance fauteuils club, tentures rouges, jolis cocktails. Sur la pochette, le mannequin, porte une cerise à ses lèvres. Furieusement tendance la cerise, puisque la compil “Barfly 4” s’en servait déjà comme visuel. Bon, musicalement, le Barlotti, ça doit être un peu kitschounet aussi si j’en croit “The back room” de Ludus Pinsky & Alexander Robotnick… ou un peu sud-américain, si j’en crois les titres suivants… d’abord une reprise du thème du film “Le Dernier tango à Paris” (déjà remixé par Gotan Project), puis : “Esculapio”, “Sueno de Bahia”, ou “Free bossa.”

J’arrête là le CD. Quatre morceaux et j’ai ma dose pour le moiS. Quand je dis “consciencieux”, ça veut dire que j’écoute… mais pas forcément jusqu’au bout. Quand je pense que j’écoute ça, alors que j’ai plus de mille disques chez moi. Et quand je pense que vous, vous l’achèteriez si on ne vous prévenait pas…

*

“Barlotti”, 2 CD (George V/Wagram), 2003

vendredi 10 janvier 2003

Disque 1 : Voices (Riccardo Eberspacher) / Vostok Jazz (Cybophonia) / I’m A Perfect Man (Dati) / No Love (Appetizer) / Escamotage (Monsieur Blumenberg) / Free Bossa (Clan Greco) / Bota Pra Quebar(DJ Rodriguez, Bruna Loppez) / Mr Dante Fontana (Piero Piccioni) / Amor Amor (Ciabatta & Paletta) / Principal Source Of Sound (Doing Time) / The Back Room (Ludus Pinsky, Alexander Robotonick) / Sunny (Montefiori Cocktail)

Disque 2 : Last Tango In Paris (Sepia) / L’art D’arracher (Urban Chill) / Esculapio (Piero Piccioni) / Seasons (DJ Rodriguez) / Sans Egal (Stefano Sorrentino) / Foma Yombo (Duran Y Garcia) / Sunrise (Joe Montana) / La Isla Caliente (Cuban Dance Affair) / Sueno De Bahia (Don Carlos) / September (Easy) / Spirit Of Summer (Gazzara) / Amena (House Royale)

Jean-Marc Grosdemouge