Matthew Herbert Big Band “Goodbye swingtime”

Matthew Herbert Big Band “Goodbye swingtime”

On savait que Matthew Herbert était un artiste pas comme les autres : en 1998, sur “Around the house”, il utilisait le bruit d’un couteau beurrant du pain grillé pour en faire la rythmique d’un morceau, et il y a peu, il se produisait en public avec un micro, un sampler et… un menu de fast food, dont il utilisait les emballages pour créer de la musique concrète.

Le dernier projet d’Herbert ? Le swing… Avec un grand orchestre de jazz : rien de moins ! Naturellement, c’est superbe, ça évoque le “Out of nowher” de Jimi Tenor ou Cinematic Orchestra… Et cela vient confirmer que le jazz est LA musique du vingtième siècle, mais aussi celle du nouveau.

Jamie Lidell (“Everything’s changed”, “The many and the few”, Shingai Shoniwa (“Chromoshop”, “Misprints”), Dani Siciliano (“Chromoshop, “Simple mind”), Mars Carlyle(“The three W’s”) et le brésilien Arto Lindsay (“Fiction”) viennent poser leurs voix sur ce disque singulier : notamment parce qu’on ne sait s’il amorce un nouveau tournant dans la carrière d’Herbert, ou s’il doit être considéré comme une récréation (fort réussie d’ailleurs).

Autant dire que l’écoute des premiers morceaux ne révèle rien d’léectronique et qui sa présence va crescendo, elle est toujours aussi dicrète qu’efficace, au service d’un swing peu commun.

*****

Matthew Herbert Big Band “Goodbye swingtime” (Accidental/Discograph)

dimanche 25 mai 2003

Turning Pages / Everything’s Changed / Fiction / The Three W’s / Chromoshop / The Battle / Misprints / The Many And The Few / Simple Mind / Stationary

Jean-Marc Grosdemouge