“Paris Fétiche”

“Paris Fétiche”

C’est quoi ?

Ce “French classic rendez-vous” a pour décor un Paris de carte postale (le Moulin Rouge, l’archange de la Bastille, le Louvre, tout ça by night). Et pour un projet qu’on sent un peu marketé à la base, c’est très réussi.

Comme la ville est celle des amoureux, on y entend la reprise de “Mon homme” (“My man” par Diana Ross) ou de “L’hymne à l’amour” (“If you love me (really love me)” par Brenda Lee), mais aussi “J’aime Paris au mois de mai” par Eddy Mitchell (dans les années 60, avec la voix d’alors, moins pâteuse) ou “Jolies mômes de mon quartier” par Maurice Chevalier.

Maurice Chevalier qui a chanté “Le twist du canotier” avec Les Chaussettes Noires. Mais ça c’est une autre histoire. “Arrête Jean-Marc me dit ma petite voix intérieure, si tu crois que c’est en montrant que tu as de la culture que tu vas piger plus dans la presse, tu te fourres le doigt dans l’oeil.”

Il y a qui ?

Des Français : Polo, qui reprend “A Paris de Francis Lemarque, Claude Nougaro, Barbara, Salvador, Olivia Ruiz, Alain Bashung, des Italiens français d’adoption (Yves Montand, Serge Reggiani), une Allemande (Ute Lemper) et des anglo-saxons. Marc Almond qui fait une cover d’un titre de Brel. “Avec le temps” de Léo Ferré est superbement chanté en français par Abbey Lincoln. On fond littéralement quand sa voix fait mine de déraper sur “devant qui l’on s’traînait”. Cette compilation ne demande pas leurs papiers à ses locataires ; elle est cosmopolite comme le sont les rues de Paris.

Donc

C’est une carte postale. Mais une jolie carte postale sonore. Il ne manque que quelques sons de la ville. On aurait aimé entendre un peu de métro, quelques envols de pigeons, ou le bruit des tasses de cafés sur les terrasses ou les zincs).

****

“Paris Fétiche”, 1 CD (Universal Jazz), 2004

lundi 7 juin 2004

Jean-Marc Grosdemouge