Alpha : happy as Larry

Alpha : happy as Larry

   Entre Alpha et Melankolic, le label “glad to be sad” fondé par Massive Attack, l’aventure est finie. Fin de collaboration, en bons termes, après “Come From Heaven” et “The impossible thrill”.

   Ainsi “Stargazing”, le troisième album couvé par le duo Corin Dingley-Andy Jenks, et porté par quatre voix (deux femmes : Wendy et Helen, et deux hommes : Martin et Kelvin), sort sur le label d’Alpha, Don’t Touch. Et cet album repousse encore un peu plus loin l’orbite du groupe, depuis longtemps habitué aux grands espaces stellaires. Plus habitués à l’excellence musicale qu’aux charts, également. Mais Alpha peut compter sur un public fidèle de ce côté-ci de la Manche. Encore tout ébaubi par l’écoute de ce troisième album céleste et majestueux, on s’empresse de demander à Corin Dingley, moitié pensante et barbue du duo bristolien, de nous livrer quelques petits secrets de fabrication. Propos recueillis par Jean-Marc Grosdemouge.

Epiphanies : Votre nouvel album sort chez Catalogue. On dit que Melankolic n’existe plus. Est-ce vrai ?

Corin Dingley : Le label existe toujours. Craig Armstrong est toujours sur Melankolic et Lewis Parker y sort son nouvel album. Sinon, je crois qu’ils ont un peu lâché l’affaire. Au moment où nous en sommes partis, on ne connaissait personne chez Virgin (qui distribue Melankolic), les gens qui étaient derrière “Come from heaven” étaient tous partis, donc il n’y avait pas un grand soutien de la part de la direction de Virgin.

Avez-vous souffert du manque de soutien du label ?

Pas plus que ça, en fait on était excités par l’idée d’en partir. Nous avions notre studio, donc nous avons écrit, fait des remixes, et des bébés ! Cela nous a donné la liberté de choisir dans quelle direction partir, comme trouver des labels qui avaient plus de temps à nous consacrer et pas une vision à court terme de la musique. Nous avons aussi le contrôle sur internet, et sommes en train de construire notre site web (www.alphaheaven.com) sur lequel nous proposerons de titres eclusifs à télécharger. On ne nous a pas versé d’argent d’avance pour cet album, mais ça nous aurait bien servi.

Gardez-vous de bonnes relations avec Melankolic ? avec Massive Attack ?

Bien sûr. On comprend la nature de l’industrie du disque, et nous avons conscience que notre musique n’est pas commerciale. on voit toujours beaucoup les gens de l’équipe de Massive Attack aux studios et au pub. On s’adresse aux gens de leur studio pour des questions de techniques, comme Lee qui est un magicien des ordinateurs Mac, un homme très futé. Parfois, on leur emprunte du matériel, comme le Wurlitzer que vous entendez sur l’album. On l’a eu pendant un an alors qu’on avait demandé à l’emprunter une semaine !

En 2001, à La Route du Rock de St Malo, pendant la conférence de presse, vous m’aviez dit que le meilleur slogan pour remplacer “glad to be sad” (“content d’être triste”) serait “happy as Larry” (formule qui est aussi dans le texte de “Nyquil et signfie “Relax, max” ou “A l’aise, Blaise”). Et maintenant que vous avez changé de label ?

Je pense toujours que “Happy as larry” est un bon slogan, mais on ne sait pas qui est ce Larry. (sourire) Le nom de notre label, Don’t Touch, vient d’une scène d’un film, “Go”, pour lequel nous avions fait un titre qui n’a pas été utilisé. On l’avait sorti en bonus track sur l’édition japonaise de “The impossible thrill”.

Sur cet album, un nouveau chanteur vous a rejoint, Kelvin. Pouvez-vous nous dire comment vous l’avez rencontré et avez décidé de travailler avec lui ?

On l’a rencontré il y a des années à Bristol et j’ai travaillé sur de nombreux projets initiés par Kelvin. Bien qu’il n’ait jamais beaucoup chanté, j’ai toujours aimé sa voix. Nous sommes devenus amis depuis ces sessions. Récemment j’ai entendu des nouvelles démos de The Heavy, le nouveau projet de Kelvin, et là, il chantait. Je lui ai donc demandé s’il ne voulait pas en faire autant pour Alpha. Nous voulions ce supplément d’âme qui puisse enrichir le son Alpha. Et nous voulions aussi explorer d’autres territoires avec notre musique, essayer de nouvelles choses.

En écoutant “Stargazing”, j’ai été surpris parce que ce que j’ai entendu rensemblait à des classiques des années 50 ou 60. Comment faites-vous pour crée un son si “classique” sur vos chansons ?

Nous aimons beaucoup la musique des années 60, donc il y a une tendance naturelle à se pencher vers la sensation de ces musiques et ces productions. Nos sources musicales sont limitées alors il peut être dur de trouver le son que nous désirons. Beaucoup de nos instruments datent des 60’s et même des 50’s : des vieux micros, des amplis de basse, des batterie et du matériel d’enregistrement. Cela nous aide, mais nous utilisons aussi des synthés modernes pour créer les fonds sonores, et même pour masquer d’autres sons. Nous nous voulons pas recréer exactement le sons des 60’s et 50’s, avec des chansons qui sonnent comme celles de La’s, par exemple. Juste prendre quelques éléments. Il y aune chose que nous aimons bien dans la music un peu datée, c’est qu’il y a souvent des petites erreurs ou des imperfections dans l’interprétation ou l’enregistrement qui donnent du caractère à ces chansons. Ils ne pouvaient pas constamment corriger les enregistrements à cette époque, c’était souvent des titres enregistrés en prise directe. Ils ne voulaient pas s’embêter. C’est tellement différent aujourd’hui… maintenant le son est parfait. Ce son un peu relâché ou imparfait, ça compte beaucoup dans notre musique.

Qu’est-ce qui vous inspire quand vous créez votre musique ?

Faire de la musique, c’est une expérience marquante : le simple fait de faire de la musique est source d’inspiration. La musique peut capturer des émotions, des états d’esprit qu’on ne perçoit pas en tant que telles quand on travaille à nos chansons. Faire de la musique, c’est comme si ta mémoire te restituait une image du passé. Quand tu écoutes une chanson, elle t’emmène dans une ambiance, des sentiments, tous un tas de trucs et tu te demandes d’où ça peut venir. Ce sont les sentiments de gens aux moments où ils ont créé cette musique. Je pense que la musique originale et différente est celle qui recherche quelque chose.

On vous verra bientôt en tournée en France ?

Nous sommes en train de préparer des concerts. Nous sommes en contacts avec des tourneurs pour l’instant et espérons que nous aurons des retours très rapidement. Notre site web distillera des infos sur ce qui va se passer, et nous enverrons des emails à tous ceux qui s’inscrirons à notre mailing pour recevoir des infos sur les prochains événements.

Pouvez-vous m’expliquer comment une idée devient une chanson ? Quelle est votre façon de travailler à deux ? Avez vous des rôles particuliers, ou pouvez-vous les échanger l’un et l’autre ?

Nous n’avons pas de vue d’ensemble sur la façon dont nous travaillons, mais nous pensons qu’il est important de ne pas tomber dans la routine. Parfois, nous écrivons ensemble, parfois séparément, parfois nous improvisons avec le groupe qui nous accompagne en concert. Nous voulons que la musique grade sa fraîcheur, c’est poir cela que nous écrivons beaucoup de titres et que nous ne nous focalisons pas sur un seul genr. Bien souvent, les titres réussis viennent d’une idée précise contenue dans un chanson : on en garde juste un bout et on jette le rester. Parfois, il faut revenir à un titre plusieurs semaines après l’avoir fait pour sentir s’il vibre ou non, parfois tu travailles dur sur un titres et quand tu le réécoutes plus tard, ça le fait pas. Les bonnes idées peuvent venir vite, mais c’est pas si fréquent. Alors il faut beaucoup écrire de chansons, et c’est difficile si tu as plein d’autres choses à faire dans la journée. Il faut laisser un espace libre dans sa tête où laisser les idées apparaître.

Est-ce que les chanteurs ont un rôle spécial dans votre processus créatif ou sont-ils juste des gens qui interprètent des chansons ?

Ils sont partie intégrante du groupe. Le chant porte les chansons d’Alpha. Parfois, nous prenons le chant d’un titre existant, virons la musique et écrivons une nouvelle chanson à partir de la partie chantée. Le chant est une grande part de l’aura d’une chanson, ça donne la direction dans laquelle une chanson peut aller, et comment la musique colle à cette aura. Les paroles sont aussi un truc important là-dedans. Tous les chanteurs écrivent leurs textes : on ne met pas notre nez dans leurs paroles, ce sont les leurs.

 

Jean-Marc Grosdemouge

20 commentaires sur “Alpha : happy as Larry

  1. People considering Cialis should be familiar with these side effects and potential interactions as well as any medical conditions that may render the medicine unsuitable viagra and cialis online Still, any drug with this main component will no longer be available for sale in a little while, yet we have other options with same the same effectiveness

  2. cheap cialis The FDA approved the 20 mg dosage brand name Revatio for the treatment of PAH and the 25 mg, 50 mg, and 100 mg dosages brand name Viagra for the treatment of erectile dysfunction

  3. tamoxifen for gyno The study was approved by the institutional ethics committee of the Bushehr University of Medical Sciences, and all patients were required to provide written informed consent before the study commenced.

  4. K-beauty has has a cult-following all over the world, all stemming from the booming industry in South Korea. Unlike many products in America and elsewhere, Korean skincare puts immense value on natural ingredients and your body chemistry to yield the most dewy and glowing results over time. The name Goodal has two words in it – Good and All. The products by Goodal “contain all that is good and be good for all.” Goodal uses quality natural ingredients to develop their products that are gentle yet effective. They develop their ingredients using a Fresh Brewing technology (using low-temperature cold water) so that the natural Korean skincare extracts do not lose their effectiveness. Their products help recharge your skin by bringing it close to nature. banila.co is a Korean beauty brand producing mainly base make-up products like base cream, BB and CC Cream, liquid foundation. Their high-quality cosmetics products are composed by green tea and herbs, which cover your pores and wrinkles, making your skin soft and moisturized. https://casualwiners.com/community/profile/florriefje68637/ This award-winning, bestselling double-ended primer + mascara is a cult classic for a reason. Infused with Jojoba Esters, our smooth black mascara delivers extreme length and sky high lift. The secret to the magic – the primer. It creates an even base that enhances the mascara’s performance, while boosting length and staying power. That’s why it’s the #1 clean mascara on Amazon. Gana un 10% de cada trabajo que les realicemos a tus referidos con nuestro sistema de afiliados. Completing the CAPTCHA proves you are a human and gives you temporary access to the web property. If you don’t use a lip liner, the lipstick can slide off the edge of your lips and into the fine lines around your mouth, making the lipstick look more noticeable. Then, the key to making medium coverage foundation look like second skin is to really blend foundation. I blend with my fingers first, then use a beauty blender to finish and give it an airbrushed look.

  5. Also, as Bitcoin becomes much more mainstream, increasing numbers of players will also look to Bitcoin casinos as an alternative solution when enjoying more security and privacy and complete control of their funds. Winning is one of the most incredible things about best online gambling, but as we all know, the house edge is always tipped in favor of the casino, so because of that, you have to be always prepared in case that sometimes you may lose. If you are on a personal connection, like at home, you can run an anti-virus scan on your device to make sure it is not infected with malware. Poker Tournaments Just like any other no deposit bonus casino, Bitcoin casinos in Canada spoil their players with a variety of bonuses, special offers, and promotions. Some of them might be good and lucrative, like the bonuses given specifically for making a deposit using cryptocurrency, while the others might be just scams with excessively high wagering requirements or too short validity time. https://pusatprediksibola.com/community/profile/sheltonsolberg/ This combined traffic pooling compact went into effect March 2015, like a child figuring out who this stranger is. Play River Slots have risen to the forefront of mobile casino games in recent years, talking about things like alphabets and figures. Triple dragon in Archimedes’s formulation, they are used exclusively for gathering points. Make it a habit to check the gaming company’s bonuses on their website or on lists that are continually updating, not to mention the bonuses you can qualify for. Not only do these act as wild symbols, big bang buckaroo slot machine Crowning Glory is available online via PC. Poker usually includes an ante, tablet and mobile devices. Some twenty years ago, mobile gambling seemed impossible as playing your favorite games while on the go was something out of this world. Nonetheless, the Netent company has done everything possible in order to ensure that its players would enjoy each and every perk of playing the mobile Netent casino. Everything is extremely simple as a player only needs to have a smartphone or a table with a compatible browser installed on it. The casino works on each and every platform, including iOS, Android, and Windows, and the selections of mobile games to choose from are not shortened. Regardless of the gadget that you have at your disposal, playing on your mobile is not a problem as you can easily log in, locate your favorite game and play it.

Les commentaires sont fermés.