Le plaidoyer de Benoit Hamon pour le revenu universel d’existence

Le plaidoyer de Benoit Hamon pour le revenu universel d’existence

Avant de quitter la vie politique, l’ancien ministre et ancien candidat à la présidentielle a publié ce livre sur le revenu universel d’existence (R.U.E). Un ouvrage didactique pour un sujet qui mérite qu’on en débatte avec sérieux. Car il pourrait bien tout changer et constituer une rupture anthropologique majeure. Ce n’est qu’une question de courage, selon Benoît Hamon.

Etes-vous d’un tempérament un tant soi peu rêveur ? Mais oui monsieur, mais oui madame, et toi aussi l’ado qui passe ton temps sur la Play. Alors approchez-vous et imaginez : on pourrait mettre en place le revenu universel. Chacun, dès sa majorité reçoit un somme mensuelle. La même pour tous. Sans condition oui pour tous, pour Bernard Arnault et pour le SDF qui dort dans le métro. Ce projet, dont les détracteurs disent qu’il est voué à rester dans le ciel des idées, peut atterrir dans la réalité. 

Un monde d’assistés ?

Ce serait révolutionnaire, non ? Un nouveau 1789, mais tout en douceur cete fois, alors que le monde actuel nous renvoie chaque jour sa violence. Les milliardaires qui constituent moins d’1% de la population concentrent les richesses au point que l’accumulation devient prédation. Les files de gens pris en charge par les Restos du coeur et autres ONG s’allongent parce que le capitalisme vit sa nouvelle mutation (numérique, robotisation) et pourtant la doxa du moment, relayée à l’envi, ne dit qu’une chose : on vit dans un monde d’assistés. A chacun de traverser la rue pour trouver un job, selon la formule de notre bon président Macron.

Fin du débat ?

Sa reprise plutôt grâce à ce passionnant livre signé Benoît Hamon, conseiller régional d’Ile de France, ancien candidat à la présidentielle en 2017 qui défend la mesure depuis longtemps. Hamon dit en fin d’ouvrage qu’il ne sera pas candidat en 2022 et a depuis annoncé carrément son retrait de la vie politique. Mais il redit page après page que le RUE, loin d’être une utopie infinançable, destinée à rester dans le monde des idées, est en réalité un projet d’émancipation des citoyens. 

Une nouvelle distribution des richesses

Loin de constituer une nouvelle dépense pour l’Etat, il s’agit de redistribuer autrement les richesses. Et de cesser la guerre de chacun contre tous. Ce serait proprement révolutionnaire. 
Les Gilets Jaunes si moqués par la Macronie avaient commencé à installer un autre message, forçant les médias à mettre au programme des thèmes dont ils n’avaient que faire jusque là, comme la transition écologique. 

Le Covid est passé par là et monopolise le temps d’antenne. Quand la pandémie sera passée, la question reviendra, inéluctable :  on continue comme avant ou pas ? Deux révolutions possibles : l’une violente comme le prophétisait Attali il y a peu sur un plateau de TV. L’autre douce, fraternelle belle, économique, écologique et philosophique : elle s’appelle RUE. Benoît Hamon explique comment passer à l’acte.

****

Jean-Marc Grosdemouge

Benoît Hamon « Ce qu’il faut de courage. Plaidoyer pour le revenu universel », Paris, 2021, 249 pages, Editions des Équateurs, Paris, 2021, 249 pages.

Infos :

le site des Editions des Equateurs

Sens TV, la chaine de Benoît Hamon

Photo : Anaïs Boileau/modd

Jean-Marc Grosdemouge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.