Orchestre National de Jazz & Paolo Damiani "Charméditerranéen"

damiani  Pour le mélomane connaisseur qui aime le son vraiment à part du label ECM, label dont le slogan (« le plus beau son après le silence ») résume bien l’esthétique ultra-raffinée, ce disque de jazz est surprenant : oublié l’art du silence semble-t-il. Ici, on comble la partition, et chaque mesure vaut son pesant de notes…

   Le projet « Charméditerrannéen » a été conçu par l’italien Paolo Damiani (bassiste, violeoncelliste et compositeur), quand il dirigeait l’ONJ de 2000 à 2002, et se veut un hommage à la mer, « qui, comme la musique coule, s’infiltre dans les mondes rigides et séparés et peut les unir. » En guise d’union, ce disque offre une place à l’oud d’Anouar Brahem (qui évoque l’Afrique du Nord) et à Gianluigi Trovesi, dont la clarinette piccolo et le sax alto colorent d’une sensibilité latine les compositions de Trovesi, François Jeanneau (qui co-dirige l’ONJ), Damiani et Brahem. Mais encore une fois, douze personnes et deux invités, même si cela peut donner pas mal d’idées (vivent les rencontres sont jaillissent mille inspirations), cela peut également donner une impression bizarre de big band. Petite déception pour celui qui s’imagine qu’ECM signifie automatiquement dépouillement. Mais passée la déception (qui ne doit qu’à nos bêtes préjugés sur le son que l’on prétend attendre de la part d’ECM), reste un bien bel hommage à la Méditerrannée, la « mare nostrum » des Romains.

   L’historien Fernand Braudel disait de la Méditerrannée que c’est le seul « continent liquide » qui ait jamais existé. Un continent qui a un talent certain : celui d’unir des peuples aux coutumes et aux langues très diverses. Avec peut être un terrain d’entente privilégié : celui de la musique. Pour qui veut découvrir le « charme méditerranéen » de cette musique, cet album peut constituer une belle porte d’entrée vers mille cultures sonores.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Orchestre National de Jazz & Paolo Damiani « Charméditerranéen », 1 CD (ECM/Universal), 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *