Sink "Usual cerex"

 

sink   On ne sait peu de chose de ce disque, sinon qu’il est l’oeuvre de Yann Delmas, qui a participé autrefois à un projet appellé : Hung, un duo ombre dub et drum and bass.
Cette électro pop nostalgique sous forme de vignettes incite à a la contemplation. Ayant dit cela, il faut tout de suite préciser que Sink n’a rien contre les passages un peu sombres, comme sur le deuxième morceau de l’album (« Variable sputnik »à qui semble s’assombrir comme un ciel d’orage en arrivant vers sept ou huit minutes.

   Bien que hachurée de petites rythmiques qui craquent (presque breakbeat, mais version étouffée), la musique de Sink, jamais absconse, est comme celle de Plaid ou de Fizzarum.

   Elle sait prendre son temps pour installer un calme, et partant, tout un univers… et produit aussi des titres assez improbables comme « Hermann bosleigh », croisement entre To Rococo Rot et une production eighties comme celles dont Jay Alanski ou Jacno savaient faire preuve.

***

Jean-Marc Grosdemouge

Sink « Usual cerex », 1 CD (Arbouse Recordings/Chronowax), 2002

Infos : http://www.arbouserecordings.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *