Dino Saluzzi Group "Juan Condori"

juan-condori     Il y a le bandonéon des villes et le bandonéon des champs. En intitulant son nouvel album « Juan Condori », du nom d’un de ses amis d’enfance, dans un village du nord de l’Argentine, le septuagénaire Dino Saluzzi, qui joue ici en famille, se classe délibérément dans la deuxième catégorie. Empreint des grands espaces de la campagne argentine, son bandonéon n’en est pas plus rustaud que celui d’un autre. Bien au contraire même : dans les soufflets de cet instrument, il y a la promesse d’une musique méditative. Et superbement mélancolique. Si les pleurs pouvaient s’incarner en un objet et un seul, nul doute que ce serait dans un bandonéon. Et si possible placé dans les mains de Dino Saluzzi, pour que ces pleurs soient bien vite consolés.

****

Jean-Marc Grosdemouge

Dino Saluzzi Group « Juan Condori », 1 CD (ECM/Universal), 2007

Infos : www.ecmrecords.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *