Zora "Bout de terre"

   Si cet album a un petit goût qui fait penser à « Acoustic clubbing » des Négresses Vertes, c’est normal puisque Stefan Mellino est au manettes de ce premier album de Zora.

zora cd   Cette comédienne d’origine algérienne a grandi au sein d’une « famille heureuse, famille nombreuse » ; ça aussi ça rappelle les Négresses). Elle rend hommage à ses frères et soeurs, qui elle s’assure, sont tous dans son coeur, sur un titre (« La famille »). Après avoir appris le théâtre à Tournai et s’être pas mal produite dans le nord et en Belgique, elle signe son premier album.

   Avec des mélodies finement grattouillées, un peu bossa, un peu orientales (« Le rouge à lèvres rouge »), elle dénonce les hommes qui font souffrir les femmes (« Pourquoi tu me mens ? », « Tu ne m’as offert que des des pleurs »), le machisme, la connerie humaine (sur une chanson qui porte ce titre), et pratique un humour à l’esprit très garçon manqué. La tendresse est aussi largement présente. Notamment lorsqu’elle évoque le « Bout de terre » qu’elle aimerait offrir à sa mère. On revient toujours à la famille.

**

Jean-Marc Grosdemouge

Zora « Bout de terre », 1 CD (WEA), 2003

Infos : www.zoralesite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *