Le glam, entre sortilège et tension

Le glam, entre sortilège et tension


La revue Audimat lance sa maison d’édition avec un essai imposant de Simon Reynolds. Loin de se cantonner au versant musical et forcément rock de la chose, « Le choc du glam » en analyse tous les aspects.

Le choc du glam est un livre sur la puissance du simulacre ». C’est Simon Reynolds qui l’explique dans son introduction. Plus tard, il cite (entre autres) le surhomme nietzschéen, le dandysme (Brummel immortalisé sous la plume de Barbey d’Aurevilly), et Oscar Wilde qui a dit : « c’est lorsqu’il parle en son nom que l’homme est le moins lui-même. Donnez lui un masque et il vous dira la vérité ». 

Brummel, Bowie, même combat !

Reynolds analyse ce mouvement musical de sa naissance avec Marc Bolan jusqu’à la mort de David Bowie en 2016. Et conclut sur un fait piquant : David Bowie a changé tant de fois d’image que c’est un Fregoli du rock. Lui qui connu la lumière dans sa vie a tout fait pour qu’il n’y en ait pas sur ses funérailles. Personne à part ses proches n’y a assisté. Et ses cendres ont été dispersées à Bali. Est-ce à dire que ce qui sous-tend l’attitude glam a disparu ? C’est plutôt l’inverse : à l’heure des réseaux sociaux, des pseudos et des filtres Insta, l’esprit « je me faufile partout pour exister mais je dissimule ma véritable identité » est partout.

Un livre foisonnant

On adressera une seule critique à cette édition française : il ne contient ni index ni bibliographie. Il faut donc partir soi-même à la pêche aux références tous azimuts que l’auteur présente page après page. Car le glam a à voir avec la mode, le théâtre, le mime, les média, la pub, la question d’image publique, avec la magie. Le glamour est un sort. Il a même à voir avec la ferveur religieuse ou le leadership politique.

En cela, « Le choc du glam » est un gros essai sur ces quelques mots extraits d’un livre sur le bouddhisme zen. Il est en exergue du livre : «  Tout au dehors, dit à l’individu qu’il n’est rien. Tout, au-dedans, le persuade qu’il est tout ». C’est cela le glam ; une tension entre n’être rien pour le monde et tout pour soi-même.

****

Jean-Marc Grosdemouge

Simon Reynolds « Le Choc du Glam », éditions Audimat, Toulouse, 2020, 701 pages.

Infos : le site des éditions Audimat

Jean-Marc Grosdemouge